La guerre des Clans Warriors - Forum RPG

© Thème Estival 1 par Bright et Spirit| PA installée par Bright | Règlements, HDC, EVENTs et formulaires par le staff de LGDCW, tout plagiat partiel ou total strictement interdit.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪

Aller en bas 
AuteurMessage
Petite Mouette
Félin Légendaire
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 27/04/2014
Age : 20
Localisation : Pouponnière *ou en train d'espionner l'antre de la guérisseuse :3*

Feuille de personnage
Relations: Mon Clan ♥
Description physique: Brune tigrée aux yeux bleus
Puff: Spirit *ou wet x)*

MessageSujet: La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪   Mer 30 Juil - 14:30

Petite Mouette avait cinq lunes désormais. Enfin. Cela faisait déjà un moment que ses doutes quant à son futur de guérisseuse avaient été effacés, et pourtant, il lui faudrait attendre encore une lune entière avant d’avoir finalement son baptême. Trop excitée pour y penser, le chaton se dévouait corps et âme à la tâche, qui consistait pour la plupart du temps à aider Opale Scintillante dans sa réserve. Tout en listant, triant, voir cueillant les plantes médicinales de son stock, la guérisseuse apprenait d’ors-et-déjà énormément de choses à sa cadette. Reconnaître les plantes, savoir quand et comment les utiliser, cela n’était pas une mince affaire. Cependant, cet exercice de mémoire lui était indispensable, voilà pourquoi elle avait décidé de s’y mettre aussi tôt que possible. Bien sûr, pour le moment, Petite Mouette devait se contenter d’observer les gestes de son aînée, lorsque celle-ci s’occupait d’une blessure ou d’un cas de maladie. Néanmoins, elle absorbait tout ce qu’elle voyait dans son esprit, afin de pouvoir s’en servir plus tard. Bien qu’elle ait une véritable soif de savoir, des plus dévorante, la petite chatte avait encore beaucoup à apprendre. L’apprentissage ne s’arrêtait jamais réellement.

Ce jour-ci, elle avait passé l’après-midi à réciter à son futur mentor les propriétés de chacune des plantes de son Antre. Si ses réponses n’étaient pas parfaites, le chaton avait fait de gros progrès depuis le début de son initiation. Elle connaissait une grande partie de la théorie, mais il lui faudrait bientôt commencer la pratique. Les mouvements étaient des habitudes à prendre, en les répétant à maintes reprises, afin de les exécuter avec une précision idéale. Finalement, après un entraînement cérébral intensif, Opale Scintillante avait conseillé à Petite Mouette d’aller se reposer. Celle-ci sortit de la Tanière abritée de la chaleur qui servait de garde-remède, puis trottina en direction de la Pouponnière. Ayant déjà partagé un repas avec la guérisseuse peu après le zénith, le chaton avait décidé d’attendre avant de se restaurer. Sa concentration mise à l’épreuve durant un long moment, la petite chatte laissa ses pensées divaguer. Tout en se rapprochant de la Pouponnière, elle ne remarqua pas la patrouille qui venait d’entrer dans la Clairière. Rêvassant, elle avait le museau pointé vers le ciel, étendue qui suscitait en elle une certaine fascination, quand soudain, elle se retrouva dans le flanc d’un guerrier.

Prise de court, Petite Mouette recula subitement, puis fixa ses pattes d’un air coupable. Elle avait reconnu dans le pelage du matou l’odeur de Cœur d’Écailles, le lieutenant du Clan. Gênée, la chaleur lui monta à la tête, jusqu’à ce qu’elle se décide finalement à le fixer. Le chat brun tigré, tout comme elle, la fixait de ses beaux yeux bleus. La minette n’avait jamais remarqué à quel point il était haut. Elle se sentait toute petite à côté de lui. Se souvenant qu’il était le mentor de sa sœur de lait, Nuage du Mistral, Petite Mouette tenta de réfléchir à ce que celle-ci lui avait dit à propos de lui. Il lui semblait qu’elle l’avait qualifié d’attentionné, mais mieux valait ne pas s’attirer son courroux. Alors le chaton le fixa timidement, tandis que le reste de la patrouille se dispersait. Ensuite, elle ouvrit son étroite bouche, et miaula de sa voix douce, emplie de respect :

« Excuse-moi Cœur d’Écailles, je ne regardais pas où j’allais… »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur d'Ecailles
Arbore la forêt
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 25/08/2013
Localisation : N'importe où le Clan à besoin de lui

Feuille de personnage
Relations: compagne: morte, cherche une nouvelle / filles (dont personne ne connait l'existance à par lui): Nuage Brillant & Nuage de Menthe
Description physique: brun tigré avec le ventre et les pattes blanches
Puff: Ecaillou

MessageSujet: Re: La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪   Mer 30 Juil - 23:20

Coeur d'Ecailles était d'une humeur massacrante ce jour là. Il était à bout de nerf après la nuit qu'il avait passée. Pourtant il avait fait de son mieux pour ne pas laisser son mauvais tempérament prendre le dessus. En temps que lieutenant, il ne pouvait pas se le permettre. Il avait organisé comme d'habitude chaque patrouille ainsi que les expéditions de pêche. Il avait aussi planifié une expédition de chasse où il avait placé Nuage du Mistral. A la base, Coeur d'Ecailles avait voulu s'entraîner encore un peu avec elle avant de la mettre dans une expédition officielle mais il avait changé d'avis. Il se sentait trop troublé pour rester la journée seul avec la petite. Il avait décidé de fuir lâchement de tout, de ses propres démons qui étaient revenus le hanter, ainsi que de son apprentie qui lui faisait oublié tout son passé et lui procurait ses seuls moments de vraie sérénité.

Finalement, pour essayer de se calmer, mais en faite surtout pour éviter le regard interrogateur d'Etoile de Vie qui s'était sûrement rendue compte que quelque chose n'allait pas, il décida de prendre part à une patrouille. Afin qu'il soit sûr de ne pas faire de gaffe, il demanda à des chats avec lesquels il avait moins de chance de craquer de l'accompagner. Une fois sortis du camp, un nouveau problème surgit par une seule question:

《 On va du côté du Clan du Vent ou celui du Tonnerre?》

Coeur d'Ecailles savait la réponse. Ayant déjà envoyé des patrouilles du côté du Clan du Vent, il savait en effet où il serait parfaitement logique d'aller. Mais hélas la logique et le coeur ne s'entendaient guère très bien dans le cas du lieutenant. Après son récent cauchemar, il n'avait aucune envie de patrouiller la frontière du Clan du Tonnerre. Pourtant il était lieutenant. Et il savait également que le Clan passait avant tout. Alors il emmena la patrouille où il n'avait aucune envie d'aller.

Pas par pas il s'approcha de cette frontière, cette frontière qui le séparait d'elle. Des fragements de mémoires refirent surface. Une jeune apprentie avec un pelage étrangement familier. Mais surtout une chatte avec un pelage blanc et ecaille de tortue où dansait les étoiles, des yeux verts étincelants illuminés par lune, une voix douce, radieuse... Elle, Eclat, avait volé le coeur de l'apprenti dès sa première apparition. Oui, il s'en souvenait encore. De tout. De chaque détail. Mais il n'avait plus aucune raison d'y penser. Elle était morte. Il devait oublié. Il lui avait promis d'oublier, de continuer de vivre. Pourtant cela lui était impossible. Il essayait. Il essayait vraiment jour après jour de tenir cette promesse. Parfois il réussissait. Parfois les démons revenaient le hanter. Et à chaque fois Coeur d'Ecailles sentait quelque chose craquer intérieurement, une fissure qui grandissait petit à petit. Mais il était lieutenant et le Clan passait avant tout. Alors il portait toute son attention sur le Clan, ignorant silencieusement cette fissure.

Coeur d'Ecailles fit de son mieux pour ignorer les mémoires qui refaisaient encore et encore surface. A la place, le lieutenant se concentra sur la patrouille. Arrivés à la frontière, les chats renouvelerent les marqueurs olfactifs puis firent attention à chaque odeur pour être sûrs que le Clan du Tonnerre respectait bien la frontière. Heureusement, cela semblait être le cas alors la patrouille put prendre assez rapidement le chemin du retour. Coeur d'Ecailles était particulièrement soulagé de n'avoir croisé aucune patrouille. Pourtant il savait qu'une partie de lui aurait rêvé voir la fille d'Eclat. Leur fille. Tout comme Nuage de Menthe. Pourtant il les évitait comme un lâche, ce qui était ridicule dans le cas de Nuage de Menthe car celle ci vivait dans son propre Clan.

La patrouille marcha en silence sur le chemin du retour. Coeur d'Ecailles fit de son mieux pour ne pas se retrouver encore face à ses démons. Le cauchemar lui avait suffit. Alors il se concentra sur les alentours. Le bruit de l'eau. L'odeur de roseaux. Le chant des oiseaux. Une abeille qui passa devant lui et se posa sur une fleur non loin de là. Tout pour occuper son esprit déjà trop troublé rt frustré. Il appréciait la relaxation que lui procurait la nature.

Le camp fut enfin visible. Lorsque la patrouille arriva dans la Clairière, Coeur d'Ecailles se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire à présent. Il ne voulait pas aller se reposer. La peur de refaire un cauchemar était encore trop forte. Tellement forte qu'il risquait de faire une nuit blanche. Mais son devoir de lieutenant ne lui permettait pas de manquer trop de sommeil. Il savait donc qu'il devait trouver une solution. Et il n'eut pas le temps de la chercher que celle-ci le trouva.

Coeur d'Ecailles sentit quelque chose lui percuter le flan. Surpris, il se tourna et vit le chaton qui lui était rentré dedans. C'était la fille d'Etoile de Vie, Petite Mouette. La minette embarrassée regardait ses pattes. Il la fixa et se souvenu soudain que la chaton était souvent dans l'antre de la guérisseuse. Avec un peu de chance, réalisa-t-il, il pourrait lui soutirer quelques graines de pavot. L'idée de se servir de Petite Mouette était sa solution, mais il se sentait trop gêné de prendre avantage d'un chaton. Avant qu'il eut le temps de peser le pour et le contre, Petite Mouette s'excusa:

« Excuse-moi Cœur d’Écailles, je ne regardais pas où j’allais… »

L'air affolé autour du chaton avait commencé à se dissiper. Le lieutenant fut impressioné par le resaisissement rapide de la minette. Se rendant compte qu'elle semblait attendre une réponse, il dit:

《 Ne t'inquiète pas, ça arrive à tout le monde. 》

Il réalisa que sa voix avait sonné froide et agacée, trahisant son état intérieur frustré par tout ce qui le tourmentait. Il se gronda pour avoir employé ce ton qui avait sûrement donné de fausses idées à Petite Mouette.

《 Désolé, je ne suis pas très en forme. 》

Coeur d'Ecailles se surprit lui-même en disant la vérité à Petite Mouette. Il soupira doucement en attendant une réaction de la part du chaton.


[J'adore le titre du RP! ♥ x) ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
merci Wet!!! ♥️ ma petite mouette adorée ~


ancienne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Mouette
Félin Légendaire
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 27/04/2014
Age : 20
Localisation : Pouponnière *ou en train d'espionner l'antre de la guérisseuse :3*

Feuille de personnage
Relations: Mon Clan ♥
Description physique: Brune tigrée aux yeux bleus
Puff: Spirit *ou wet x)*

MessageSujet: Re: La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪   Jeu 31 Juil - 9:27

Tandis que Petite Mouette se souciait de la réaction de son lieutenant, elle réalisa qu’il avait l’air absent. Un peu comme elle, lorsqu’elle ne cessait de se tourmenter sur son avenir. Le matou brun semblait avoir été tiré de son tourbillon de pensées sombres, à l’instant-même où le chaton l’avait percuté. Pourtant, il miaula d’une voix mécanique, presque sans y réfléchir :

« Ne t'inquiète pas, ça arrive à tout le monde. »

Apparemment, il ne croyait pas ce qu’il disait. Ou alors il ne s’en était même pas rendu compte. La petite chatte le trouva bien sec, et se demanda si c’était sa nature ou seulement un mauvais jour. Néanmoins, il parut le remarquer, car il ajouta d’une voix lasse :

« Désolé, je ne suis pas très en forme. »

À peine eut-il prononcé ces paroles, que déjà la minette brune put lire de l’étonnement dans son regard. Après tout, un chat si renfermé sur lui-même ne pouvait qu’être surpris en se confiant à un vulgaire chaton. Cœur d’Écailles soupira, tel un être épuisé de contenir en lui tous ses tracas, puis guetta un geste de sa cadette, tout en décrochant son esprit de tout cheminement tortueux. La petite chatte planta son regard azur dans les yeux de son aîné, puis s’interrogea sur la suite de cette conversation. Elle avait conscience de n’être qu’une boule de poil minuscule, traînant au Camp avant d’avoir l’âge d’en sortir, mais elle souhaitait à tout prix soulager la peine de ses camarades de Clan.

Après tout, une guérisseuse se devait de soigner également les blessures invisibles. Ancrant bien ses coussinets dans le sol, afin de s’empêcher de dandiner d’une patte sur l’autre, elle réfléchit. Bien sûr, elle désirait aider le matou brun, mais elle ignorait comment le mettre à l’aise. Elle savait, après avoir eut le courage d’en parler, que dire ce que l’on a sur le cœur est une manière efficace de s’alléger d’un poids. Malgré cela, elle admit que ce n’était pas chose facile, surtout que le guerrier ne semblait pas avoir un unique problème. Finalement, elle décida de ce qu’elle allait faire. Elle adressa un sourire bienveillant à Cœur d’Écailles, puis affirma :

« Je sais ce qu’il te faut, ne bouge pas ! »

À ces mots, le chaton fila jusqu’à la pile de gibier, où elle préleva un poisson étincelant, de taille moyenne, qui serait idéal pour nourrir un chat rentrant de patrouille. Ensuite, elle revint, chargée de son fardeau, vers le lieutenant, puis déposa son repas devant lui. Pas besoin d’être guérisseuse pour savoir que manger allégeait l’esprit. En effet, les saveurs tendres et délicates transmettaient au cerveau une sensation de plaisance, le distrayant de tout autre pensée divagante. Le chaton indiqua alors la proie d’un signe de tête, intimant le matou à en prendre quelques bouchées. Une fois celui-ci installé, elle s’assit à côté de lui, surveillant qu’il ne se mette pas à l’écart des autres, chose qui ne pouvait que lui faire se concentrer sur ses soucis. Enfin, la petite chatte murmura :

« Cœur d’Écailles… Si tu veux en parler, je suis là. Tu n’as pas besoin de te retenir, et promis, je ne dirai rien à personne. Tu verras, ça fait du bien d’évacuer ce qu’on garde au fond de soi. »

Appréhendant sa réponse, elle craignit qu’il ne l’envoie balader, la laissant seule face à son échec. En même temps, elle espérait pouvoir supporter les aveux du matou, car une fois qu’il les aurait émis à voix haute, Petite Mouette en subira les conséquences. Cependant, elle se sentait suffisamment forte pour partager la douleur des autres. Le tout était de ne pas fuir, car au bout d’un certain temps, tout finit par nous retomber dessus. À l’écoute, la jeune chatte attendait patiemment, sans le presser, la réaction de son âiné.


Hors-rp:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur d'Ecailles
Arbore la forêt
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 25/08/2013
Localisation : N'importe où le Clan à besoin de lui

Feuille de personnage
Relations: compagne: morte, cherche une nouvelle / filles (dont personne ne connait l'existance à par lui): Nuage Brillant & Nuage de Menthe
Description physique: brun tigré avec le ventre et les pattes blanches
Puff: Ecaillou

MessageSujet: Re: La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪   Jeu 31 Juil - 22:31

Coeur d'Ecailles fixait le chaton. Il essayait de deviner à quoi Petite Mouette pouvait bien penser, curieux après le resaisissement rapide qu'elle avait eut. La minette le regardait droit dans les yeux. De la préoccupation apparut dans son expression, puis soudain son visage s'illumina. Elle lui dit avec un sourire bienveillant:

« Je sais ce qu’il te faut, ne bouge pas ! »

Ses mots le troublèrent. Qu'est-ce qu'il lui fallait? C'était une question à laquelle il n'arrivait pas à répondre. Il y avait tellement de réponses... mais lesquelles pourraient-elles vraiment l'aider? La première qui lui vint à l'esprit fut celle que chaque guerrier connaissait, c'est-à-dire qu'il lui fallait avoir tout ce qu'il faut, courage et dextérité par exemple, pour nourrir et défendre son Clan. En temps que lieutenant, il avait même de nouvelles responsabilités qu'il se devait de tenir jour après jour. Cependant le courage et la dextérité, Coeur d'Ecailles les avait déjà. Il avait toutes les capacités pour être un bon guerrier. Le corps robuste mais agile. Des muscles entraînés durement depuis ses six lunes. Des sens aiguisés. Mais il savait qu'il n'était pas le parfait guerrier, son âme étant trop empoisonné par les démons encore revenus le hanter. Son corps était peut être en forme, en revanche il ne pouvait pas affirmer cela de son esprit. Seule sa dévotion pour son Clan restait intacte. Si seulement rien ne s'était produit, il aurait pu vivre sans les problèmes qui le tracassaient à présent... Son coeur savait ce qu'il lui fallait.

Eclat

Un seul mot. Oui, un seul mot. Un nom. Un nom qui lui allait si bien. Un seul mot. Un seul petit mot avec tellement de sens. Trop de sens même. Si seulement rien n'était arrivé, si seulement rien ne lui était arrivée...

Une odeur de poisson attira son attention ce qui l'interrompit de la suite de ses réflexions. En voyant le chaton venir avec le lourd fardeau, il se rendit compte qu'il ne l'avait même pas vue partir. Elle déposa le poisson à ses pieds. Il semblait succulant, en tout cas le ventre du lieutenant, vide depuis la veille, n'avait rien contre l'idée de manger. Petite Mouette l'incita à entamer le repas, ce qu'il fit sans discuter tandis que la minette s'assit à côté de lui en le surveillant d'un air bienveillant familier. Il réalisa que c'était le même air que prenait Opale Scintillante lorsque cette dernière s'occupait de ses patients. Le chaton avait l'air mature, beaucoup plus mature que l'avait été Coeur d'Ecailles à son âge. Le matou avait plutôt été casse-cou et insouciant, ce qui lui avait souvent créé des problèmes qui lui avait fait manqué de peu le déplacement de son baptême d'apprenti en temps que punissement. Il était en train de se rappeler de la fois où il avait mis des fourmis rouges dans la couchette de son père pour punir celui ci de ne pas être passer à la Pouponnière la veille lorsque Petite Mouette dit:

« Cœur d’Écailles… Si tu veux en parler, je suis là. Tu n’as pas besoin de te retenir, et promis, je ne dirai rien à personne. Tu verras, ça fait du bien d’évacuer ce qu’on garde au fond de soi. »

Coeur d'Ecailles dû l'avoué, il fut prit complètement au dépourvu. Le ton sérieux qui avait prononcé ses mots, ainsi que la sagesse naissante qui transparaissait à travers ses paroles, le laissèrent tout simplement sans voix. A ce moment là, il fut certain que le Clan de la Rivière n'avait aucun soucis à se faire par rapport à ses futurs guérisseurs. Opale Scintillante était déjà particulièrement douée, et son savoir allait être transmis entre de bonnes pattes. Malgré cette nouvelle joyeuse, son esprit resta dans l'ombre noire de ses memoires. Cependant il se devait de répondre quelque chose. Il ne voulait pas faire de vent à Petite Mouette pour ne pas détruire le courage qui lui avait fallu pour lui parler d'une manière si directe.

《 Tu seras une formidable guérisseuse. Ce sont des mots sages pour un si petit chaton. Néanmoins, il y a des choses qui sont peut être mieux non-dites, tu ne penses pas? 》

Coeur d'Ecailles fit une pause, et regarda droit dans les yeux du chaton. Il était curieux de voir ce que la petite boule de poil allait répondre à sa question, mais il continua de parler avant que cette dernière ne puisse ouvrir la bouche.

《 Mon fardeau est lourd, très lourd. Peut être trop même. Mais je le porte, car je le dois. Mon Clan a besoin de moi. 》

La suite, il ne le dit pas à voix haute, mais Petite Mouette était sûrement assez futée pour le deviner: Et toi petit chaton, peux-tu vraiment m'aider? Non, il se mentait à lui-même, la question était plutôt: Et toi petit chaton, comment peux-tu m'aider?


Hors RP:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
merci Wet!!! ♥️ ma petite mouette adorée ~


ancienne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Mouette
Félin Légendaire
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 27/04/2014
Age : 20
Localisation : Pouponnière *ou en train d'espionner l'antre de la guérisseuse :3*

Feuille de personnage
Relations: Mon Clan ♥
Description physique: Brune tigrée aux yeux bleus
Puff: Spirit *ou wet x)*

MessageSujet: Re: La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪   Sam 2 Aoû - 10:18

Même si le lieutenant avait mangé le repas que lui avait offert Petite Mouette sans discuter, la petite chatte voyait qu’il n’était pas bien. Au fond d’elle-même, elle craignait qu’il ne soit brisé. Ayant trop peu d’expérience en ce qui concernait les âmes perdues, elle ne pouvait que supposer ce qu’il se passerait si rien ne changeait. Et encore, elle était loin du compte, certainement à cause de sa nature optimiste. Sûre que Cœur d’Écailles s’en remettrait, qu’il avait trop à perdre à se laisser aller, elle n’imaginait même pas ce qu’il adviendrait de lui, ainsi que de ceux qui l’entouraient, si celui-ci décidait que plus rien n’importait, s’il se laissait aller à la folie.

Déterminé et loyal, le guerrier se serait battu contre lui-même, en temps normal. Pourtant, il n’était pas lui. Peut-être la blessure qui était en lui ne pouvait être soignée. Dans tous les cas, le chaton n’était pas naïf au point de croire que celle-ci serait guérie sans laisser de cicatrice. Elle savait que quelque chose resterait à jamais gravé en lui, et elle se sentait tellement impuissante de ne pas pouvoir l’aider, de ne même pas en savoir la raison. Cependant, elle espérait qu’il se confie à elle, afin d’au moins pouvoir tenter de stopper l’avancée de ce fossé qui se creusait toujours plus profond en lui.

Néanmoins, elle remarqua immédiatement l’air décontenancé qu’il affichait, suite aux paroles qu’elle avait prononcées. Il semblait bouche bée, surpris par quelque chose en elle d’admirable, à laquelle il ne s’attendait pas. Malheureusement, ce n’est pas ça qui le fit sortir du marécage dans lequel son cœur s’était embourbé. Il réfléchit un instant, comme préparant une réponse des plus adéquates, pesant bien ses mots, jusqu’à ce que finalement il se décidât à miauler :

« Tu seras une formidable guérisseuse. Ce sont des mots sages pour un si petit chaton. Néanmoins, il y a des choses qui sont peut-être mieux non-dites, tu ne penses pas ? »

Petite Mouette n’était pas d’accord avec lui. Elle savait que si le matou n’agissait pas, il ne sortirait jamais de son cauchemar. Elle souhaitait tellement le lui faire savoir, le convaincre de se libérer de ces ronces qui le retenaient quelque-part où il ne devrait pas être. Il s’était arrêté, scrutant sa réaction, mais ne lui laissa pas le temps d’argumenter. Il dit enfin :

« Mon fardeau est lourd, très lourd. Peut-être trop, même. Mais je le porte, car je le dois. Mon Clan a besoin de moi. »

Décidément, ce chat n’avait rien compris. Mais la jeune chatte brune ne sut que lui lancer pour lui faire ouvrir les yeux. Après tout, qu’est-ce qu’un petit chaton pouvait savoir de plus qu’un vétéran, à la vie. Fronçant le museau, elle ne parvenait qu’avec peine à rester neutre, garder pour elle son désaccord. Elle avait de la chance de compter le sang-froid parmi ses qualités. Malgré cela, elle n’avait pas encore atteint ses six lunes, et conservait encore quelques attitudes de chatons, dont, entre autre, la franchise. Alors elle affirma :

« J’ignore quel est l’amplitude du poids que tu portes, mais si tu ne t’en débarrasses pas, comment être utile à ton Clan ? Un jour, tu n’arriveras plus à tout gérer, et seul le Clan des Étoiles sait ce qu’il se passera. J’espère que tu trouveras la force de le partager avec quelqu’un… »

Sachant qu’il ne servait plus à rien d’insister, et qu’il valait mieux s’en aller, afin que le lieutenant puisse y réfléchir, Petite Mouette se leva. Elle était elle-aussi trop agitée pour se reposer, alors elle choisit d’aller se trouver une petite pièce de gibier à manger. S’apprêtant à partir, elle lança à Cœur d’Écailles :

« Je sais que tu es quelqu’un de bon, mais pense à prendre la meilleure décision. »

Sur ce, elle le laissa à ses pensées, trottinant vers le tas de proies que les guerriers avaient chassé…

Hors-rp:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 
La circulation des idées cause plus de collisions que d'embouteillages [ Pv. Cœur d'Écailles & Petite Mouette ] ♪
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lac Azuei laisse son lit et complique la circulation routière vers la frontière
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» La situation du Portail Leogane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des Clans Warriors - Forum RPG :: Territoires :: Clan de la Rivière :: Campement :: Clairière-
Sauter vers: